Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Basée sur différentes méthodes de massage, de manipulation osseuse et de déblocage musculaire, l’ostéopathie aide à soulager divers maux. Cette thérapie manuelle permet de soigner les douleurs corporelles en mettant en relation toutes les parties du corps humain et leurs interdépendances. Au-delà de la lombalgie, les affections susceptibles d’être traitées en ostéopathie sont diversifiées allant des troubles fonctionnels aux anomalies musculosquelettiques.

Les spécificités de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une pratique médicale exclusivement manuelle. Elle est fondée sur des techniques précises de palpation et de massage. La thérapie ostéopathique vise à soulager les douleurs du patient en remontant à l’origine de la maladie. Le concept intervient comme étant de la médecine complémentaire. En effet, il s’agit d’interventions non médicamenteuses (INM) effectuées par des praticiens habilités qui ont suivi des formations spécifiques.

La médecine ostéopathique soigne les dysfonctionnements du système musculosquelettique qui peuvent provoquer des anomalies dans la mobilité de l’individu. Cette méthode thérapeutique est qu’elle considère le corps humain comme un ensemble dont le fonctionnement des membres se fait en interdépendance. Un ostéopathe soigne alors non seulement les symptômes, mais il traite également la source des douleurs.

Longtemps considérée comme la médecine du sport, l’ostéopathie ne se limite pas aux interventions sur les soins attribués aux athlètes. Les motifs de consultation se sont élargis et les traitements s’adressent désormais à un public varié. La principale attribution d’un ostéopathe a toujours été le traitement de la lombalgie. Les soins visent à remédier à ce mal de dos en réduisant les tensions musculaires. En plus de soulager les maux ligamentaires, les massages ostéopathiques soignent les anomalies de fonctionnement des organes circulatoires, neurologiques ou pneumologiques.

Les bienfaits de l’ostéopathie

L’ostéopathie est depuis toujours une pratique courante dans le domaine du sport. Elle aide les sportifs dans leurs préparations physiques et mentales ainsi que pour soigner des blessures musculaires (entorses, foulures…). Plus tard, l’ostéopathe est devenu le spécialiste qui aide à soulager le mal de dos. Pourtant les bienfaits de l’ostéopathie sont nombreux et ne se limitent pas aux problèmes fonctionnels externes traumatologiques ou orthopédiques. Cette médecine alternative soigne non seulement les douleurs musculosquelettiques, mais elle permet de traiter certains problèmes des organes internes relevant de la gynécologie, de la pneumologie, de la circulation sanguine…

Il est possible de recourir à l’ostéopathie pour soulager les maux ayant entraîné une stérilité fonctionnelle, les infections urinaires et cystites. Les techniques manuelles ostéopathiques contribuent également à soigner les dysfonctionnements ORL (sinusites, otites fréquentes, rhinites, bourdonnements…) et respiratoires (asthmes. De plus, elles règlent certaines anomalies du système digestif et gastrique (constipation, flatulence, …).

En tant que dispositif de santé et de bien-être, l’ostéopathie s’adresse aussi aux femmes enceintes. En effet, elle permet à ces dernières de soulager les maux de grossesse. Les massages effectués par l’ostéopathe permettent de prévenir ou de limiter les douleurs lombaires et les remontées acides. Les méthodes ostéopathiques utilisées en prévention contribuent également à faciliter l’accouchement de la parturiente.

En plus d’apaiser les divers maux cités précédemment, traiter les troubles du sommeil fait partie des soins en ostéopathie. Les techniques administrées au patient permettent de calmer les maux qui sont à l’origine des problèmes d’insomnie, de somnambulisme, de parasomnie.

Le déroulement des consultations ostéopathiques

L’ostéopathie étant basée sur la structure anatomique du corps humain, le praticien base ses observations sur la posture globale et l’anatomie de l’individu. Avant d’administrer des soins, l’ostéopathe s’assure de bien connaître l’historique médical de son patient afin d’identifier l’origine des maux.

Les perturbations de l’organisme peuvent aussi être engendrées par des déséquilibres d’origine interne. Il s’agit notamment de désordres hormonaux ou physiologiques qui peuvent être sources de malaises fonctionnels. Le mode de vie et les habitudes alimentaires interviennent aussi sur le fonctionnement corporel. Voilà pourquoi, en ostéopathie, le thérapeute effectue un questionnement assez poussé pour comprendre les symptômes observés.

Le sphère d’intervention en ostéopathie est vaste que l’ostéopathe se doit d’être très observateur et sensible selon le cas à traiter. D’ailleurs, les formations qu’il a reçues lui permettent d’établir des approches symptomatiques combinées à la recherche approfondie des sources de blocage. Selon les dysfonctionnements relevés, le nombre de séances de soins peut varier avant que les douleurs et blocages soient éradiqués. Seul l’ostéopathe est en mesure de donner des conseils pour accélérer la guérison du patient.